Différence entre adoption simple et adoption plénière

Adopter un enfant est une décision particulièrement importante qui a évidemment un impact certain sur votre présent, votre futur et même après votre décès.

Adopter un enfant peut être une solution pour les couples sans enfant, mais pas seulement pour eux. En règle générale, l’adopté bénéficie alors de toutes les lois sur la succession comme les héritiers “naturels” (Avec quelques petites exceptions dans des cas particuliers). L’adoption peut donc aussi être une solution dans votre choix de disposer de votre patrimoine.

Il y a deux sortes d’adoption: adoption simple et adoption plénière. Quelle différence?

Adoption simple ou adoption plénière – Différences

Les différences sur les points principaux de l’adoption simple et de l’adoption plénière sont les suivantes:

ObjetAdoption simpleAdoption plénière
Liens avec la famille d'origine L'adopté conserve tous ses liens avec sa famille d'origine (y compris les droits héréditaires aussi bien en présence ou en l'absence de conjoint survivant de la famille d'origine). Les liens avec la famille d'origine de l'adopté sont rompus (y compris les droits héréditaires aussi bien en présence ou en l'absence de conjoint survivant dans la famille d'origine).
Autorité parentale L'autorité parentale est exclusivement et intégralement dévolue au(x) parent(s) adoptif(s), sauf s'il s'agit de l'adoption de conjoint. Dans ce cas, celui-ci conserve seul l'exercice de l'autorité parentale sauf déclaration conjointe devant le greffier en chef du tribunal de grande instance. L'autorité parentale est exclusivement et intégralement dévolue au(x) parent(s) adoptif(s). En cas d'adoption de l'enfant du conjoint, elle est exercée en commun.
Obligation alimentaire Les père et mère (biologiques) de l'adopté ne sont tenus de fournir des aliments à l'adopté que s'il ne peut les obtenir de l'adoptant.L'obligation de fournir des aliments à ses père et mère cesse pour l'adopté dès lors qu'il a été admis en qualité de pupille de l'État ou pris en charge par l’Aide sociale L'adoptant doit des aliments à l'adopté et réciproquement.
Nom de l'adopté Le nom de l'adoptant s'ajoute au nom de l'adopté ou le remplace. L'adopté acquiert une nouvelle filiation qui remplace celle d'origine et prend automatiquement le nom de l'adoptant.À noter : il est possible de demander au juge un changement de prénom de l'adopté.
Nationalité L'adoption n'entraîne pas automatiquement d'effet sur la nationalité de l'adopté. Si l'enfant est adopté par un Français, il peut, jusqu'à sa majorité, réclamer la nationalité française "par déclaration" à condition qu'il ait sa résidence en France. Cette condition est supprimée si l'adoptant ne réside pas habituellement en France. L'enfant adopté pendant sa minorité acquiert automatiquement la nationalité française dès lors que l'un des parents (adoptant) est de nationalité française. Il est considéré comme français dès sa naissance.
Mariage Le mariage est interdit:·     entre l'adoptant et l'adopté ou ses descendants,·     entre l'adoptant et le conjoint de l'adopté,·     entre le conjoint de l'adoptant et l'adopté tant que vit la personne créant l'alliance. Le mariage est interdit entre l'adopté et sa famille d'origine ainsi que dans la famille de l'adoptant.
Révocation L'adoption simple peut être révoquée pour motifs graves. L'adoption plénière est irrévocable.


 Conditions et conséquences de l’adoption simple.
 Conditions et conséquences de l’adoption plénière.
Des infos à ajouter ? Des questions ? Dites-nous tout !

Donnez votre avis !

QueFaire.io
Inscription nouveau compte
Encore plus de contenu, inscrivez-vous !
Reset Password