Demande de bourse, prêt et aide financière étudiant

Les financements des études pour les étudiants sont divers et nombreux . Mais il faut commencer en janvier pour la rentrée de septembre/octobre et surtout avoir un plan afin de vérifier dans le bon ordre, les possibilités des aides que vous pouvez obtenir:

  • d’abord les bourses
  • puis les autres aides potentielles
  • et en dernier les prêts

Nous abordons 14 moyens et idées de financement à la disposition des étudiants, où s’adresser et à qui ces aides sont destinées.

Plan de cette page: “Demande de bourse, prêt étudiant et aide financière”

  1. Les bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux
  2. L’aide aux jeunes en situation d’autonomie avérée
  3. L’aide (ou bourse) au mérite
  4. L’aide à la mobilité internationale – Les allocations Erasmus
  5. L’aide d’urgence (Fonds national d’aide d’urgence)
  6. Les aides au logement
  7. Aides des régions, départements et municipalités et organismes
  8. Le parcours de réussite professionnelle (Parp)
  9. Aides de fondations privées
  10. Les prêts étudiants
  11. Travailler à temps partiel ou à temps plein en restant étudiant
  12. Etre salarié et poursuivre des études universitaires
  13. Formation en alternance
  14. Impôts: aide fiscale sur le revenu, un autre moyen d’aider à financer vos études

1. Demande de bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux.

  • Ces bourses ne sont attribuées que si les revenus de votre famille sont inférieurs à un seuil (33 100 Euros pour la rentrée 2013) et augmentent en même temps que le revenu familial baisse. En 2013, elles étaient comprises entre 0 (Mais exonération des droits d’inscription et de sécurité sociale) et 5500 € par an versés sur 10 mois.
  • Elles sont fonction de 3 critères:
    • Des ressources de votre famille qui figurent à la ligne “revenu global” ou “déficit brut global” de l’avis fiscal d’imposition de l’année précédent le dépôt de votre dossier (entre janvier et le 30 avril pour l’entrée de septembre), donc sur les revenus perçus l’année d’avant. Par exemple, pour la rentrée de septembre 2013, il s’agit de l’avis d’imposition 2012, qui lui-même est calculé sur les revenus de 2011.
    • Du nombre de frères et sœurs du candidat boursier, en particulier du nombre dans l’enseignement supérieur.
    • De la distance entre le domicile des parents et de l’établissement d’enseignement.

Pour savoir si vous avez droit à une bourse et de quel montant, voir http://www.cnous.fr/_vie__dossier_264.757.265.htm

Etudiant CROUS - Demande de bourse

  • Pour bénéficier de la continuité de cette bourse, l’étudiant doit être assidu aux cours et aux examens, et progresser normalement dans ses études.

Note:

    1. Les étudiants boursiers sur critères sociaux, originaires des départements et collectivités d’outre-mer peuvent obtenir le maintien de leur bourse pendant les grandes vacances universitaires selon certaines conditions.
    2. La réforme des bourses étudiantes annoncée en juillet 2013, prévoit que les bourses au mérite seront maintenues pendant un an et refondues à partir de la rentrée 2014 dans le système global des aides étudiantes. Tous ceux qui en ont bénéficié à leur entrée dans l’enseignement supérieur la conserveront jusqu’à leur sortie (non-rétroactivité de la décision).<

Note importante: Le dossier social étudiant (D.S.E.) pour déposer une demande de bourse sur critères sociaux:

      1. Si vous êtes en fin de cycle du secondaire, contactez le secrétariat de votre établissement secondaire dès la fin du premier trimestre de l’année scolaire, et renseignez-vous auprès des services sociaux du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires – http://www.cnous.fr/).
      1. La demande d’aide financière et/ou de logement en résidence universitaire fait l’objet d’un dossier social étudiant (D.S.E.).
      1. Ce dossier est constitué par Internet, en se connectant sur le site du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (centre régional des œuvres universitaires et scolaires CROUS ) qui se trouve dans l’académie de l’établissement où est inscrit l’étudiant au moment de sa demande.
    1. La demande doit être effectuée entre le 15 janvier et le 30 avril précédant la rentrée universitaire. Au-delà de cette date, l’étudiant devra prendre contact avec le CROUS de l’académie où il est scolarisé.

2. Demande de bourse pour l’aide aux jeunes en situation d’autonomie avérée

Pour des jeunes en situation d’autonomie avérée, en raison, par exemple, de ruptures familiales, il peut être attribué une aide comprise entre 4 000 et 5 500 €.


3. Demande de bourse “au mérite”

L’aide au mérite se présente sous la forme d’un complément de bourse pour les étudiants bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux. Le montant annuel est de 1800 euros (2013). Cette aide concerne les bacheliers ayant obtenu la mention “très bien” et poursuivant des études dans l’enseignement supérieur (attribution pour 3 ans), ainsi que les meilleurs étudiants en licence poursuivant en master (attribution pour toute la durée du master, soit 2 ans).


4. Demande de bourse pour l’aide à la mobilité internationale – Les allocations Erasmus.

Départ - Bourse lycéeIl s’agit également d’un complément aux bourses sur critères sociaux, de 400 € par mois (Pour une période de 2 à 9 mois) destiné à aider la mobilité internationale des étudiants qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international. Cette formation ou ce stage doit s’inscrire dans le cadre de leur cursus d’études.

Les bénéficiaires de cette aide, qui fait l’objet d’un contingent annuel, sont sélectionnés par l’établissement d’enseignement supérieur dont ils dépendent. A noter que seuls les établissements d’enseignement supérieur relevant de la procédure de contractualisation avec le ministère chargé de l’enseignement supérieur peuvent attribuer des aides à la mobilité internationale.

Elle est cumulable avec l’aide au mérite et l’aide d’urgence. Adressez-vous au service des relations internationales de votre établissement.


5. Demande de bourse pour aide d’urgence (Fonds national d’aide d’urgence)

L’aide d’urgence est destinée aux étudiants en grande difficulté (rupture avec la famille…) qui ne peuvent bénéficier d’une bourse. Attribuée ponctuellement ou de façon annuelle, cette aide peut se transformer en bourse l’année suivante sur décision d’une commission.

L’étudiant doit faire la demande d’aide auprès du CROUS de son académie.


6. Les aides au logement

Les étudiants peuvent bénéficier de l’aide personnalisée au logement (A.P.L.) et de l’allocation logement à caractère social (A.L.S.). Ces deux aides sont attribuées par la caisse des allocations familiales (CAF) sur des critères sociaux (ressources, situation familiale, nature du logement….).

Note:

Pour les enfants de moins de 20 ans, ces aides ne sont pas cumulables avec les prestations familiales des parents. L’étudiant qui choisit de bénéficier des aides au logement n’est plus considéré comme étant à la charge de ses parents (Les droits aux prestations familiales sont donc alors recalculés avec un enfant en moins).


7. Demande de bourse et aides aux régions, départements, municipalités et organismes.

Certaines municipalités, conseils généraux, départements ou régions font bénéficier de bourses des étudiants poursuivant des formations spécifiques (Instituts de formation aux soins infirmiers (Ifsi), écoles d’assistantes sociales, éducateurs spécialisés, kinésithérapeutes). Certaines communes ont aussi défini un revenu minimum étudiant (RME).

Vous pouvez obtenir des aides des ministères gestionnaires de formations supérieures  (ces aides sont alors réservées aux étudiants qui suivent leurs formations : agricoles, militaires, culturelles/artistiques, sportives, santé) – s’adresser à ces écoles.

Il existe également une allocation versée sur un an, pour la diversité dans la fonction publique, (2000 € en 2013) destinée aux  étudiants, aux personnes en recherche d’emploi et aux élèves des classes préparatoires d’accès aux écoles de service public. La condition est de se présenter aux épreuve d’admissibilité à l’un des concours pour lesquels l’aide à été perçue. Les demandes doivent être adressées ou déposées à la préfecture de région ou de département de résidence du demandeur. Voir pour plus de détails http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F17482.xhtml#N1013B

L’étudiant qui se destine au métier d’enseignant peut bénéficier d’aides financières spécifiques. Il doit alors notamment s’engager à se présenter à un concours de recrutement d’enseignants http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16040.xhtml#Ref

Des institutions internationales (en particulier l’Union européenne, mais aussi l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), et bien d’autres peuvent aussi aider les étudiants au cours de leurs études.

Pour en savoir plus, contactez les services de l’ambassade du pays qui vous intéresse, les organisations professionnelles patronales, les grandes entreprises, les fondations, etc.

Note:

Ces aides peuvent s’ajouter à des bourses ou être accordées à des étudiants non boursiers.


8. Demande de bourse pour le “Parp” (Parcours de réussite professionnelle).

Le parcours de réussite professionnelle (Parp) est accessible aux jeunes bacheliers boursiers (BCS) ayant obtenu une mention « bien » ou « très bien » ou être titulaires du DELF (diplôme d’études en langue française) et qui poursuivent des études en DUT, BTS ou classe prépa. L’allocation est de 2 400 €/an pendant  3 ans au maximum.


9. Demande de bourse et aides aux fondations privées

Exemples : Fondation de France, Giveka, Cetelem, legs Lassence…

Il existe également des fondations liées à des grandes écoles et qui aident leurs élèves (Ex: ENSAM Paris Tech).


10. Les prêts étudiants

  • Il est tout à fait possible de contracter un prêt auprès d’une banque pour financer vos études. La plupart des grandes banques proposent des conditions plus intéressantes que leurs conditions habituelles de prêt. Renseignez vous et ne vous arrêtez pas à une seuls proposition: consultez plusieurs établissements.

Exemple BNP:
http://www.bnpparibas.net/banque/portail/particulier/Fiche?type=folder&identifiant=Credit_Etudiants_20030116163212

Exemple société générale:
https://particuliers.societegenerale.fr/jeunes/etudiant/financer_ses_etudes.html#xtor=SEC-344742-GOO-[sg_jeunes_strat_etudiant_etude_financement_THM_S_E]–S-[financement%20%C3%A9tude]

  • Sachez aussi qu’habituellement les organismes prêteurs vous dispensent de rembourser pendant la durée des études et vous proposent de ne le faire qu’à leur terme, voire une fois que vous aurez signé votre premier contrat de travail. Étudiez et comparez les formules qui vous sont proposées, et surtout faites jouer la concurrence.

Note:

Les grandes écoles comme la plupart des établissements d’enseignement supérieur ont signé avec une banque une convention permettant de bénéficier d’un prêt à taux avantageux, et l’école se porte parfois garante auprès de la banque.

  • Il existe aussi une possibilité d’obtenir un prêt bancaire sans condition de ressources, avec garantie offerte par l’État et un taux d’intérêt très avantageux, dont le montant est plafonné à 15 000 euros au total. Il s’adresse à tous les étudiants qui le souhaitent. Ce prêt ne fait l’objet d’aucune demande de caution ou de conditions de ressources (de la part des parents ou de l’étudiant). Le dispositif concerne pour l’instant la Société générale, le Crédit mutuel, le C.I.C. et les Caisses d’épargne du groupe B.P.C.E. Les conditions côté étudiant sont les suivantes:
    • Être inscrit dans un établissement en vue de la préparation d’un concours ou d’un diplôme de l’enseignement supérieur français
    • Être âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prê
    • Être de nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des Etats membres de l’UE ou de l’EEE à condition de justifier d’une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins 5 ans au moment de la conclusion du prêt.

Note:

La question commence à se poser aux Etats Unis, de la pertinence d’emprunter les sommes importantes nécessaires aux études dans les universités renommées ou d’abandonner les études. En effet, le “prix” des études étant élevé, les prêts le sont également et les sommes à rembourser pénalisent pendant des années les nouveaux diplômés. La différence entre les salaires de ceux qui ont fait les études et les autres n’est pas assez importante  pour justifier l’investissement dans les études.


11. Travailler à temps partiel ou à temps plein en restant étudiant.

Pour financer leurs études, certains se retrouvent obligés de travailler. Mais prenez garde à ne pas trop vouloir en faire : avoir une activité professionnelle, oui, mais à temps partiel ou en job d’été. En effet, vous risquer d’être en situation d’échec, faute d’avoir assez de temps disponible pour étudier. L’idéal est évidemment de trouver un travail permettant qui vous permettrait aussi d’enrichir les compétences acquises par les études. 

Certains parcours d’études (en particulier à l’université) proposent un découpage des enseignements par unités de valeur (ou d’enseignement) capitalisables. Ce système permet aux étudiants qui le désirent d’étaler dans le temps la durée de leurs études, et donc de combiner plus facilement études et activité professionnelle.

Note: Voir aussi nos articles sur la formation des salriés ….en cliquant ici


12. Etre salarié et poursuivre des études universitaires.

Cela est aussi une solution, qui permet à des salariés en activité à temps partiel ou non, de poursuivre des études universitaires en temps groupé ou le soir et le week end. Il est souvent possible d’obtenir un arrangement horaire et salarial avec son employeur et d’étaler son cursus universitaire (Tous les cours sont segmentés en “crédits” et le diplôme obtenus lorsqu’un nombre de crédits est atteint) . Il faut être très motivé, car bien sûr la somme de travail à réaliser est particulièrement élevée. Ces cours sont donnés dans certaines universités ou organismes. Vérifier auprès des universités dans les branches qui vous intéressent. A titre d’exemple, voir le CNAM – Conservatoire National des Arts et Métiers (http://www.cnam.fr/) qui prépare à des diplômes à bac+2 jusqu’à bac+5 dans les domaines administratifs, technologiques, ingénieries, etc. Il comprend des centres régionaux dans toute la France.


13. Formation en alternance.

Une voie souvent ignorée est une formation professionnelle officiellement payante, mais rendue gratuite (et même procurant un salaire) grâce à la signature d’un contrat en alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation). 


14. Impôts: aide fiscale sur le revenu, un autre moyen d’aider à financer vos études

Avis d'imposition - Bourse lycéeLes valeurs ci-dessous sont données pour les revenus étudiants de l’année 2012 payés en 2013. Les conditions peuvent changer en fonction de la loi des finances votée en fin d’année 2013 pour les revenus 2013 payés en 2014.

  • Si vous êtes âgé de plus de 26 ans, vous ne pouvez bénéficier de la réduction de votre revenu de 3 fois le SMIC. Vous serez imposé sur la totalité de votre salaire.
  • L’étudiant majeur (Plus de 18 ans) ayant eu des revenus dans l’année d’imposition (Même si vous n’êtes pas imposable) déclare séparément ses revenus, sauf s’il est rattaché au foyer fiscal de ses parents. Voir la notice de déclaration des revenus (http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R1281.xhtml). Dans le cas d’une déclaration séparée de l’étudiant et si ses revenus “étudiants” ne sont pas suffisants,  les parents peuvent verser une pension alimentaire (Sous conditions) qui vient en déduction de leurs propres revenus. Voir http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2.xhtml
  • Dans le cas d’un rattachement au foyer fiscal de ses parents, les salaires obtenus par l’étudiant viennent s’ajouter aux revenus de vos parents, qui eux bénéficient alors d’une demi-part supplémentaire et d’un abattement qui diminue leurs revenus. Il faut donc faire un calcul comparatif entre les deux solutions, rattachement ou non au foyer fiscal parental (Voir http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3085.xhtml

140105

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *