Comment éviter son propre chômage

Plan de cette page: “Comment éviter son propre chômage”

  1. Chômage en perspective: entreprise en crise, baisse d’activité, suppression de postes, compression de poste, réorganisation. Comment éviter le chômage?
  2. Chômage qui se profile: l’entreprise vient de déposer son bilan, le tribunal a accordé une période d’observation avant décision sur la poursuite de l’activité: s’organiser pour éviter le chômage?
  3. Gérez aussi le paramètre chômage si votre intention est de démissionner, pour motif personnel, mésentente ou incompatibilité avec vos collègues ou votre hiérarchie.
  4. Vous risquez d’être licencié(e) pour faute professionnelle, faute grave, faute lourde: comment éviter le chômage?
  5. Vous risquez d’être licencié(e) pour insuffisance professionnelle? Comment rebondir et éviter le chômage?
  6. Vous risquez d’êtres licencié(e) pour inaptitude (médicale): comment éviter le chômage?
  7. Vous risquez d’être licencié(e) et vous préféreriez obtenir un licenciement amiable (Rupture conventionnelle d’un CDI): pensez aussi à éviter le chômage après?
  8. Ce qu’il faut faire pour préparer un licenciement et en même temps éviter le chômage?

 

Le chômage est partout. Mais même en période de chômage massif, des entreprises continuent de fonctionner avec tous leurs employés et mêmes certaines embauchent. Cet article ne traite pas du problème du chômage “en général” mais de votre problème particulier, que vous soyez sur le point d’être licencié ou toujours en activité. Qu’est ce qu’il faut faire pour traverser cette période difficile et se protéger au mieux des difficultés liées à votre emploi, si vous le perdez?

Si vous ne prenez pas de contremesures adaptées, il y a de multiples causes de licenciements qui risquent de vous conduire tout droit au chômage. Dans cet article, pour chaque possibilité de licenciement potentiel ou en cours, que faudrait-il faire pour s’en protéger au mieux et éviter ainsi le chômage?

1. Chômage en perspective: entreprise en crise, baisse d’activité, suppression de postes, compression de poste, réorganisation. Comment éviter le chômage?

Chômage - Compte Graphique SociétéCela ne veut pas dire que l’entreprise va “tomber en faillite”, loin de là. Mais à l’inverse, toute entreprise qui est en dépôt de bilan et qui ferme a traversé ces phases progressives de baisse d’activité, de compression du personnel, éventuellement réorganisation, etc. Donc si l’entreprise où vous travaillez est dans une situation incertaine, il est prudent de se faire rapidement une feuille de   route “d’actions” à mettre en œuvre (Voir ci-dessous 8. Ce qu’il faut faire pour préparer un licenciement et éviter le chômage après?)

2. Chômage qui se profile: l’entreprise vient de déposer son bilan, le tribunal a accordé une période d’observation avant décision sur la poursuite de l’activité: s’organiser pour éviter le chômage?

La situation est plus nette: il y a le feu à la maison. Vous devez agir vite et faire votre petite enquête personnelle pour protéger “vos intérêts” et évaluer ce qui va se passer dans les 2 à 6 mois à venir. Les questions à se poser sont très simples et les réponses facile à obtenir dans votre entreprise même (Comptabilité, représentants du Personnel, etc.):

Vérifiez l’origine de ce dépôt de bilan: est ce que c’est une baisse régulière du chiffre d’affaire sur deux ou trois ans ou est-ce “seulement”  un manque de liquidité qui a conduit à cette situation?

  • Dans le premier cas, il sera très difficile de “remonter” la pente à court terme, ce qui conduira très probablement à une liquidation judiciaire.
  • Dans le second cas, c’est la “structure financière” de l’entreprise qui est “déséquilibrée”: elle n’a pas assez de “fonds de roulement” dans l’immédiat pour faire face aux décalages (Souvent fluctuants en temps de crise) entre paiements des clients et dépenses “journalières” (Salaires, fournisseurs, impôts, etc.). Très probablement s’est ajouté  la défaillance d’une banque qui finançait ce décalage et qui a stoppé d’assurer la “trésorerie” à l’entreprise. Il n’est pas rare de voir une entreprise en dépôt de bilan avec un carnet de commande important voire totalement rempli. Dans ce cas, une injection de liquidités (Un repreneur) pourrait très facilement faire repartir l’entreprise.
    Il faut donc alors:
    • Vérifier la réalité ou non du carnet de commandes. S’il y a un carnet de commande important (Égal ou supérieur à ce qu’il était 6 mois, 1 an ou deux ans plus tôt) il faut obtenir des réponses à ces questions:
    • Est-ce que ce qui est vendu “génère” du bénéfice (Est-il vendu plus cher que son coût)? Car la profusion des commandes pourraient provenir de ventes au dessous du prix du marché, ce qui aurait conduit aux problèmes. Donc vérifier si l’entreprise faisait des bénéfices les deux ou trois années précédentes.

En conclusion, si le carnet de commande est important et les ventes au juste prix, il reste encore un espoir. Au contraire, si le dépôt de bilan provient d’un manque de commandes ou d’une vente à perte, l’espoir n’est plus possible. L’entreprise se trouvera dans les 2 à 6 mois à venir en liquidation. (Voir ci-dessous 8. Ce qu’il faut faire pour préparer un licenciement et éviter le chômage après?).

3. Gérez aussi le paramètre chômage si votre intention est de démissionner, pour motif personnel, mésentente ou incompatibilité avec vos collègues ou votre hiérarchie.

Chômage - Homme Femme en discussionIl faut prendre votre décision très en amont, surtout ne pas agir sur un coup de tête. Cela pourrait conduire à une catastrophe financière, familiale et personnelle. Aussi bien mûrir sa décision pour se préparer intellectuellement à sauter le pas.

Ensuite faire son plan d’action dans le temps, son planning: à quelle date je dois avoir fait ceci, à quelle autre date je dois avoir réalisé cela, etc. En particulier, il serait beaucoup plus sage de patienter et de donner votre démission au moment où vous avez trouvé un autre travail. Vous vous arrangerez toujours avec votre employeur actuel pour raccourcir votre prévis si cela est nécessaire pour votre nouvelle embauche.

Ensuite et surtout, même s’il s’agit de mésentente ou incompatibilité de toute nature, votre intérêt n’est pas de faire un scandale ou de jeter des remarques “bien senties” au cours des derniers jours de votre activité. Personne ne sait ce que demain vous réserve, vous pourriez par exemple avoir besoin d’un document concernant votre ancien travail ou autre certificat … ou même encore devriez à retourner dans votre ancienne place (Cela s’est vu!). De plus, une attitude agressive dans les derniers jours de votre emploi n’apporte rien à personne, au contraire, l’image que vous laisserez derrière vous sera plutôt améliorée par cette attitude réservée! (Voir 8. Ce qu’il faut faire pour préparer un licenciement et éviter le chômage après?).

4. Vous risquez d’être licencié(e) pour faute professionnelle, faute grave, faute lourde: comment éviter le chômage?

Tout le monde peut faire des erreurs. Mais s’il s’agit de ce type de licenciement, il faut que la faute professionnelle soit avérée et caractérisée. En particulier, si le tribunal de prud’homme a tranché, il y a peu de chose à faire sur un plan légal.

Sur le plan personnel cependant, il faut essayer de comprendre l’origine du problème. En effet, les fautes graves correspondent à un manquement aux obligations du salarié stipulées dans le contrat de travail (Le manque de loyauté, les absences injustifiées, les actes de violence ou d’indiscipline, l’insubordination, es injures et violences, la pratique de toute forme de harcèlement moral et/ou sexuel). Les fautes lourdes sont encore plus graves, puisqu’elles ajoutent à la liste des caractéristiques de la faute grave l’intention du salarié de nuire à l’employeur ou à l’entreprise (Vol, détournement de fonds, concurrence déloyale…).

Il s’agit donc très probablement d’un problème personnel qu’il faut faire reconnaître par le médecin du travail et ensuite faire traiter par un spécialiste (Médecin, psychiatre, psychologue). Cela peut conduire dans certains cas à une prise en charge des services sociaux compétents.

5. Vous risquez d’être licencié(e) pour insuffisance professionnelle: comment rebondir et éviter le chômage?

Il y a insuffisance professionnelle lorsque le salarié n’est pas en mesure de remplir ses fonctions par manque de compétences et d’aptitudes. Pour justifier un licenciement, l’insuffisance doit être imputable au salarié et présenter une certaine gravité. En général, l’employeur lui a adressé un avertissement, avant de le licencier pour insuffisance professionnelle.

La encore, si vous pensez que ce genre de licenciement est possible ou probable, il faut vous poser au moins les questions suivantes:

  • Est-ce que je suis réellement au dessous du niveau requis pour le poste que j’occupe? Il n’y a pas de honte à avoir si c’est le cas: peut être lors de votre embauche, la définition du poste n’était pas clairement exposée ou vous n’avez pas compris ce qu’il en était, peut être vous avez été promu, votre ancien poste vous allait comme un gant, alors que vos nouvelles responsabilités ne conviennent pas à votre personnalité. Voir note ci-dessous.
    Si vous pensez avoir des insuffisances,
    • soit vous demander de changer de poste/de travail sans attendre, si cela est possible dans l’organisation et taille de l’entreprise où vous travailliez, avant que le processus de licenciement ne débute (Ex: avertissement)
    • soit vous devez envisagez une formation complémentaire pour vous mettre “à niveau” dans votre “métier” actuel. Et faites connaître votre demande tout de suite à votre hiérarchie, si possible avec des “pistes”: ce que vous aimeriez faire par exemple, etc.
    • soit vous devez envisagez de changer de métier, car cela signifie que vous (Votre personnalité) n’êtes pas fait pour ce genre d’activité. Voir la note ci-dessous et également les articles publiés sur ce site que vous pouvez lire en cliquant sur Choisir un métier ou Changer de travail ou Se reconvertir.
  • Est-ce qu’il s’agit d’un “prétexte” pour me licencier pour une autre raison? Cela peut être le cas. Il nous semble qu’il faut mieux discuter ce problème directement et face à face avec votre employeur afin d’essayer de “rétablir” la vérité et d’obtenir une solution amiable. En effet “cette insuffisance professionnelle” risque d’être négativement interprétée par un nouvel employeur s’il se renseigne auprès de votre employeur actuel.

Note:

Des études sur les aptitudes professionnelles montrent que toute personne atteint au cours de sa carrière son “pic de compétence maximale” dans un des postes qu’elle a occupé. D’ailleurs, souvent ce poste “d’excellence” n’est pas le poste le plus élevé de sa carrière (Ex: en fin de carrière). Par exemple, un salarié excellent dans un poste d’exécution est promu chef d’un service et là tout s’écroule car le service n’est plus dirigé. Pourquoi? Parce que les “qualités” demandées pour diriger une équipe ne sont pas les mêmes que celles pour bien “faire”. Et il est assez rare qu’une personne ait “les traits de caractère” nécessaires pour bien exécuter (Poste d’exécution) et pour bien faire exécuter (Poste de gestion d’équipe).

Nous avons établi un test que vous pouvez facilement faire et qui vous indiquera quelles activités conviennent à votre personnalité et quelles autres vous devez éviter. Cliquez ici  pour obtenir notre Test de Personnalité, orientation et aptitude Profil Perso.

6. Vous risquez d’êtres licencié(e) pour inaptitude médicale: comment éviter le chômage?

  • Comment est constatée l’inaptitude ? 

L’aptitude ou l’inaptitude médicale du salarié à l’emploi pour lequel il a été embauché ne peut être appréciée que par le médecin du travail, après étude du poste et des conditions de travail dans l’entreprise, et après deux examens médicaux de l’intéressé espacés de deux semaines (et examens complémentaires si nécessaire).

Lorsque le maintien du salarié à son poste de travail entraîne un danger immédiat pour sa santé ou sa sécurité ou celles des tiers ou lorsqu’un examen de préreprise (Après maladie ou accident) a eu lieu dans un délai de 30 jours au plus, l’avis d’inaptitude médicale peut être délivré en un seul examen.

  • L’inaptitude peut-elle justifier un licenciement ?

Aucun salarié ne peut être sanctionné ou licencié en raison de son état de santé ou de son handicap.

Toutefois, le contrat de travail à durée indéterminée du salarié reconnu inapte peut être rompu par l’employeur lorsque ce dernier peut justifier

    • soit de son impossibilité de proposer un emploi approprié aux capacités du salarié,
    • soit du refus par le salarié de l’emploi proposé dans ces conditions..
    • En cas de litige, c’est à l’employeur d’apporter la preuve que le reclassement du salarié est impossible.

Cette rupture prend la forme d’un licenciement. La procédure de licenciement pour motif personnel doit être appliquée et l’indemnité légale de licenciement (ou conventionnelle dès lors que les clauses de la convention ne l’excluent pas) doit être versée.

Si le salarié est titulaire d’un contrat de travail à durée déterminée (CDD), celui-ci peut être rompu avant l’échéance du terme en cas d’inaptitude constatée par le médecin du travail. La rupture du CDD prononcée en cas d’inaptitude ouvre droit, pour le salarié, à une indemnité dont le montant ne peut être inférieur à celui de l’indemnité légale de licenciement prévue à l’article L 1234-9 du code du travail (Voir l’article L. 1234-9 du Code du travail.

Il est donc nécessaire que vous réorientez votre activité puisque si vous êtes licenciez vous le serrez sur la base d’une inaptitude à exercer une activité donnée.

Si vous n’avez pas une idée précise du nouveau métier que vous pourriez exercer et que vous aimeriez faire, il est nécessaire de vous documenter rapidement. Sur notre site www.que-faire-si.com, nous avons rédigé des articles qui devraient vous aider dans ce sens. Ils s’intitulent “Choisir un métier” ou  “Se reconvertir”. Vous avez aussi la possibilité de faire un Test de Personnalité, orientation et aptitude Profil Perso en cliquant sur ces intitulés.

7. Vous risquez d’être licencié(e) et vous préféreriez obtenir un licenciement amiable (Rupture conventionnelle d’un CDI): pensez aussi à éviter le chômage?

Note:

Le salarié ne peut pas imposer une rupture conventionnelle à l’employeur, et réciproquement. L’employeur ne peut pas imposer une rupture conventionnelle au salarié. Elle ne peut être envisagée que par un commun accord.

Vous devez aussi savoir que la rupture conventionnelle est “encadrée” et ne peut pas s’appliquer à une interruption du contrat due à la mise en œuvre :

  • d’un accord collectif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ou
  • d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Si elle peut être utilisée en cas de difficultés économiques, elle n’est pas applicable à un licenciement économique.

De même, une rupture conventionnelle ne peut être signée au cours d’une suspension du contrat de travail ouvrant droit à une protection particulière du salarié : congé de maternité, arrêt imputable à un accident du travail ou une maladie professionnelle…

Le dispositif concerne uniquement les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) Le dispositif ne s’applique pas aux salariés en CDD ou en contrat temporaire, ni aux agents de la fonction publique.

Voir http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23261.xhtml

Il faut préparer votre futur, mais vous avez le temps de bien organiser votre transition. (Voir  ci-dessous 8. Ce qu’il faut faire pour préparer un licenciement).

8. Ce qu’il faut faire pour se préparer à son licenciement et éviter le chômage après?

Que faire dans ce cas?

Il faut s’organiser tout de suite:

Etape 1: Avez-vous l’intention de vous laisser porter passivement par l’opportunité aléatoire d’une proposition de poste? Ou au contraire voulez vous saisir cette occasion pour revoir vos ambitions, changer de métier, etc …. Nous avons rédigé plusieurs articles sur le sujet qui devraient vous intéresser: Prendre une décision, Evolution de carrière et chômage,  Connaître et utiliser sa personnalité.

Etape 2: Faire, refaire ou mettre à jour votre CV, en prenant en compte les conclusions de l’étape 1. De plus, voir sur Google ou autres moteurs de recherche les sites qui vous aideront à exécuter un bon CV  et une bonne lettre de motivation.

Etape 3: Préparer une lettre type de motivation, qui indique ce que vous aimeriez réellement faire. Mais attention, contrairement à votre CV qui peut être pratiquement identique pour toutes les entreprises que vous contacterez, la lettre de motivation qui l’accompagnera devra être “personnalisée” pour chaque entreprise. Celui qui vous lira doit connaitre vos connaissances et votre expérience (Par le CV) mais aussi votre désir et moyens de réussir dans le cadre actuel de la société que vous contactez.

Etape 4: Consultez les petites annonces, pôle emploi. Parlez à vos amis, à votre famille que vous désirez changer d’emploi. Faites savoir via vos réseaux sociaux (si vous en avez) que vous êtes ou allez être en recherche d’emploi.

Etape 5: Suite à toutes vos “enquêtes” et les réponses obtenues, faites votre feuille de route: ce que vous aurez à faire si vous vous retrouvez en réelle recherche d’emploi: quand, comment, avec qui, etc.

Etape 6: Vérifiez quelle indemnité vous recevriez si vous êtes dans une situation de licenciement (Cela dépend beaucoup de votre ancienneté et de la convention collective) pour préparer et voir la direction à faire prendre à votre activité.

Etape 7: après avoir défini votre feuille de route, et si le licenciement a pour origine l’entreprise où vous travailler actuellement, il ne faut pas attendre l’agonie puis la fermeture de votre entreprise, dans l’espoir d’une “prime” de licenciement élevée pour commencer à partir en chasse d’une autre situation. Cela peut prendre du temps pour retrouver un autre travail, ou une formation dans le but de changer de travail ou de métier. Il n’y a donc pas de temps à perdre, mais gardez constamment en tête votre “feuille de route” afin d’éviter de vous attaquer à ce problème crucial de recherche d’un nouvel emploi dans le désordre et la confusion. Ce serait inefficace et contre productif.

Bon courage et bonne chance.

re140117

Des infos à ajouter ? Des questions ? Dites-nous tout !

Donnez votre avis !

QueFaire.io
Inscription nouveau compte
Encore plus de contenu, inscrivez-vous !
Reset Password