Choisir son métier – 3 contraintes à ne pas négliger

Choisir son métier: les trois contraintes à ne pas négliger

Pendant quelques instants, on peut laisser libre court à son imagination pour choisir son métier. Mais pendant quelques instants seulement car vous avez déjà trois contraintes à satisfaire:

  • vous devez être capable d’exercer ce métier physiquement (Taille, poids, âge, sexe, vue, handicap, etc.). Par exemple, être pilote d’avion n’est pas possible avec des problèmes de vue.
  • votre santé doit répondre aux exigences de l’activité que finalement vous aurez (Ce point est souvent négligé ou oublié). Pourtant c’est un facteur essentiel pour choisir son métier. Avoir du diabète interdit certains métiers.
  • enfin “mentalementvous devez être faits pour le métier que vous voulez exercer. Cela s’explique par votre “personnalité” qui doit être en “adéquation” avec le “profil” le mieux adapté pour ce métier particulier.  Tous les bons professionnels, quel Choisir son métier - Profil Persoque soit leur métier, “aiment” leur métier. Ils se sentent à l’aise, sans stress au-delà du supportable, parce que leur “personnalité” correspond à leur activité. Par exemple, un joaillier doit avoir le goût du détail, être créatif, émotif et stable. Un conducteur de chantier doit être énergique pour lui et pour les autres, être capable de décider vite, être logique et indépendant.

Cette adéquation entre personnalité et métier se “mesure” par un test que nous appelons Test de personnalité, orientation et aptitude Profil Perso. (Cliquez ici pour obtenir tous les détails) et cela est un point fondamental pour choisir son métier.

Il faut donc faire choisir son métier à l’intérieur de la plage des métiers que vous permet votre physique, votre état de santé et votre personnalité.

Retour au menu ↑

Ce métier et rien d’autre !

Choisir son métier dans ce premier cas est simple:  Vous êtes convaincu(e) que vous devez faire tel métier et rien d’autre. C’est votre choix que vous considérez définitif. De plus, ce métier “colle” avec votre personnalité, tel qu’expliqué par le test PROFIL PERSO. Dans ce cas, vous devez maintenant analyser le marché du travail en France et à l’étranger, des activités que vous avez sélectionnées. Si vous êtes totalement persuadé(e) de votre choix, allez directement à l’étape suivante, juste pour vérifier: “Métier d’avenir – Où le trouver? Comment choisir?” en cliquant ici.

Si toutefois les débouchés du métier choisi sont inexistants ou limités, vous devrez revenir au point d’analyse ci-dessous “3. Choisir son métier:  Vous hésitez ou le métier n’a pas de débouché”.

Retour au menu ↑

Vous hésitez ou le métier n’a pas de débouché

C’est assez souvent le cas. Vous hésitez ou vous avez plusieurs aspirations possibles ou au contraire vous n’avez aucun intérêt pour une activité particulière. Ou il n’y a pas de débouché pour le métier que vous voudriez faire. Dans ce cas vous devez “ratisser” large dans la liste des métiers qui existent. Mais comment trouver une liste “exhaustive” des métiers afin d’éviter de passer à côté d’un métier qui pourrait tout de même vous intéresser?  Il faut cocher/écrire au fur et à mesure de vos pensées:

  • Choisir son métier c’est d’abord définir ses attirances personnelles.

Tout d’abord, avez-vous une attirance particulière pour un milieu, une ambiance, une odeur? Par exemple aimez-vous sentir l’odeur du bois, du cuir ou de la mer? Aimez-vous travailler avec d’autres ou en solo? Aimez-vous le chaud, le froid? Etes vous un lève-tôt ou un couche-tard? Mettez une note de 0 à 10 à chacune de vos idées. Ne négligez aucune, même si vous la notez 0. Multipliez les angles de réflexion sur ce que vous aimez ou pas. Pensez aux métiers de vos parents: père, mère, frères, oncles, grands parents.

  • Choisir son métier, c’est consulter des listes de métiers.

Ensuite et pour élargir votre champ de réflexion, consultez des “listes de métiers” pour vous faire réfléchir à ce qui vous conviendrait ou ce qui ne vous conviendrait vraiment pas. Pour cela, allez d’abord sur Wikipédia à l’adresse suivante  http://fr.wikimini.org/wiki/Liste_des_m%C3%A9tiers. Il y a aussi d’autres adresses telles que http://www.lesmetiers.net/ ou encore http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers. Dans certaines de ces listes, vous pouvez obtenir un descriptif de chaque métier indiqué.

  • Choisir son métier c’est souvent des études à prévoir.

Il faudra très certainement faire des “études” (Formation, apprentissage, diplômes) pour pouvoir “exercer” le métier que vous choisirez finalement. Est-ce-que les études vous effraient (Temps passé à lire, écouter, analyser) ou au contraire vous est il facile d’apprendre, de travailler à étudier, sans vous lasser? La longueur et la nature des études ou de la formation que vous pouvez envisager dépendra de votre “comportement” vis-à-vis des études. Si vous êtes réfractaire à la lecture, à la patience d’apprendre, oubliez les études “théoriques”, orientez vous vers des formations pratiques. En conséquence la nature de votre travail en sera affectée, mais peut être pas l’ambiance dans laquelle vous travaillerez: dans un laboratoire par exemple, vous pouvez être en charge de l’entretien des “paillasses” ou être préparateur (trice), biologiste ou chimiste, responsable d’un groupe de recherche, responsable du laboratoire, directeur de la section recherche de l’entreprise. Il est évident que les études (et l’expérience) ne seront pas les mêmes pour chacune des personnes citées. Mais il n’y a pas de sot métier.

Note:

    1. A coup sûr, un projet professionnel va demander des décisions, peut être des sacrifices. Ce qu’il ne faut pas faire: laisser “tomber” tout de suite en ne voyant que les contraintes qui pourront vous sembler insurmontables (Longueur des études, financement, capacité à apprendre, etc.).
    2. Pour résoudre un “gros” problème comme celui-ci, il y a une méthode: découper ce gros problème en “petits” problèmes beaucoup plus facile à appréhender… et à résoudre. Faire des étapes intermédiaires. Par exemple, si votre objectif d’adolescent est de devenir ingénieur dans l’informatique, scinder le parcourt qui vous attend en autant de “sections” qu’il y a d’examens intermédiaires (Bac, choix du cours préparatoire ou université, licence, maîtrise, etc.) en oubliant ce qui viendra “après” et en vous concentrant seulement sur le prochain “obstacle” qui devient votre unique objectif du moment. C’est la meilleure façon de réussir, en sachant que si vous “échouez” en cours de  route, le niveau intermédiaire atteint vous permettra de suivre “un plan B” peut être finalement encore plus intéressant que votre plan initial.   à Voir: prendre une décision.
  • Choisir son métier c’est définir une première liste “préférentielle”.

Vous devez établir une liste de 5 à 10 métiers “possibles pour vous“, que “vous sentez pouvoir exercer” si l’opportunité se présentait. Classez les par ordre de préférence, dans les domaines qui vous plaisent et au niveau d’études que vous projetez.

  • Choisir son métier, c’est définir la nature de l’activité que vous recherchez.

Ensuite, vous devez définir la nature de l’activité que vous aimeriez faire: est ce que vous aimeriez travailler dans un bureau ou au contraire en plein air? Est-ce que vous êtes bricoleur ou n’aimez pas travailler manuellement? Vos préférences vont vers des contacts avec des “inconnus” ou au contraire à l’intérieur d’un groupe? Car en effet, vous pouvez travailler dans les transports par exemple mais occuper un poste sédentaire (Comptable), commercial (Visiter des clients), conduire un camion (Travailler seul mais voir du “pays”), organiser (Planning de la rotation des campions), gérer (l’entreprise de transport), etc… Il s’agit de postes totalement différents, mais dans la même “industrie”.

  • Et votre personnalité dans tout cela?

Ensuite, vous devez prendre en compte votre personnalité (ou les résultats de votre test de personnalité PROFIL PERSO si vous l’avez fait réaliser): êtes vous minutieux ou pas, impatient, émotif(ive), logique dans votre raisonnement, créatif, rapide ou lent dans votre travail, etc.  – ou aimez vous travailler manuellement ou pas.

  • Choisir son métier c’est aboutir à une liste finale.

Revenez à votre liste de 3 à 10 métiers “préférentiels”, en appliquant à chacun de ces métiers vos préférences quant aux conditions de travail et bien sûr les critères/traits de votre personnalité, afin de vérifier qu’ils “collent” avec vous-même.

Peut être restera-t-il que 2 ou 3 métiers “possibles”? Mais il faut maintenant les “évalueren fonction de leurs potentiels économiques.

Retour au menu ↑

Se faire aider par un coach

Pour beaucoup, il est quelquefois difficile de prendre des décisions qui auront un impact fondamental sur notre activité professionnelle ou non professionnelle et indirectement sur notre vie tout court. C’est là que nous devons penser à une aide extérieure, un « coaching » par un conseiller professionnel (Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Coaching). Il pourra relativiser les problèmes et nous aider à classer par importance les options à prendre, aider à raisonner clairement grâce à  son rôle d’observateur extérieur qui finalement nous conduira à notre décision d’agir.

Nous avons créé un service de conseil professionnel  ou « coaching » pour répondre à cette demande, mais nous le limitons aux sujets traités sur notre site que nous connaissons bien et aux articles susceptibles de déboucher sur une réflexion personnelle complexe. Par exemple,le choix d’un métierune réorientation professionnellele démarrage d’une entreprise, peuvent soulever des décisions délicates et difficiles à prendre et qu’un regard extérieur et professionnel peut avantageusement compléter votre propre réflexion. Nous n’abordons jamais les problèmes de nature personnelle sentimentaux ou similaires. Pour en savoir plus cliquez ici.

Des infos à ajouter ? Des questions ? Dites-nous tout !

Donnez votre avis !

QueFaire.io
Inscription nouveau compte
Encore plus de contenu, inscrivez-vous !
Reset Password